Inscription à la newsletter

Jean-Marc Ayrault : «pas de cadeaux aux entreprises sans contreparties et sans engagements»

Dimanche 28 Octobre 2012


Jean-Marc Ayrault : «pas de cadeaux aux entreprises sans contreparties et sans engagements»
Le Premier ministre était ce mercredi 24 octobre l'invité de France inter, l'occasion de revenir sur les mesures du gouvernement pour redresser le pays et la compétitivité des entreprises.

Des mesures d'urgence pour sauver les entreprises et lutter contre le chômage

Jean-Marc Ayrault est tout d'abord revenu sur la situation à PSA. Le gouvernement va apporter une aide au groupe dont la banque qui finance les crédits à l'achat est en manque de liquidités. Mais «cette aide ne sera pas dénuée de contreparties». En effet, l'Etat va entrer, via un administrateur indépendant, dans la gouvernance de l'entreprise, de même que des représentants des salariés. Mais également, le groupe ne devra pas distribuer de dividendes, de stock options, et tout concentrer sur les investissements.


Mon gouvernement n'a pas l'intention de faire de cadeaux sans engagement, sans contrepartie, ce temps là est terminé. Les aides aux entreprises sont nécessaires, à condition qu'elles se traduisent en investissements et en emplois.

Le Premier ministre est également revenu sur les mesures d'urgence du gouvernement pour lutter contre le chômage, notamment chez les jeunes et les seniors. Le gouvernement a pour cela mis en place les contrats d'avenir mais également le contrat de génération.

Dans le long terme, favoriser la compétitivité des entreprises

Le gouvernement «agit en cohérence» selon Jean-Marc Ayrault, qui rappelle que le budget, dont la partie recettes a été adoptée hier, permettra de maîtriser les déficits et de retrouver des marges de manoeuvre. Pour cela, un effort sera demandé, en priorité aux ménages les plus aisés et aux grandes entreprises : c'est un budget de justice.

Le gouvernement travaille actuellement sur les propositions pour restaurer et redynamiser la compétitivité du pays, en attendant le rapport Gallois, qui sera présenté le 5 novembre. Jean-Marc Ayrault a tenu à rappeler à ce sujet que 750.000 emplois industriels ont été détruits en 10 ans de gouvernement de droite sans aucune mesure pour redresser la compétitivité du pays.

Le 6 novembre, le Premier ministre présentera les grandes orientations pour relancer la compétitivité et la performance des entreprises.