Inscription à la newsletter

Elections Régionales : Résultats de CREIL (1er tour)

Vendredi 12 Février 2010


Elections Régionales : Résultats de CREIL (1er tour)
L’abstention massive que nous avons connu à Creil comme partout en France, avec seulement 34,08 % de participation, laisse un gout amer aux républicains que nous sommes.

Alors que nous avions 1 265 électeurs inscrits de plus qu’en 2004, 1 798 creillois de moins se sont déplacés en 2010 pour voter par rapport à 2004.
On peut parier que la réforme institutionnelle concocté à l’Elysée qui verra les conseillers régionaux se transformer dès 2014 en conseillers territoriaux n’y est pas étrangère.

Il ne fait pas de doute que, outre le rejet évident de la politique de Nicolas Sarkozy et de son gouvernement, ce résultat est aussi la conséquence de l’attitude de l’UMP et de son leader creillois. Son opposition systématique et improductive, sa démagogie et ses attaques personnelles tout azimut ne sont pas une politique alternative crédible pour les creillois et ils le lui disent.
L’UMP passe ainsi de 18,53% en 2004 à 14.99% soit une baisse de 3.54 %. Les militants gaullistes apprécieront !

Victoire donc pour la gauche qui, hors la liste de Maxime Gremetz, passe de 48,32 % à 52.34 % soit une progression de 4.02 % (PS, écologistes, PC).
C’est le résultat d’un bon bilan et du travail accompli par la majorité de gauche au conseil régional autour de Claude Gewerc mais aussi l’enracinement confirmé à gauche des collectivités territoriales, qui se confirme à chaque élection.

Les verts qui sont à 13.60 % à Creil ne dépassent pas la barre des 10 % au plan régional avec 9.98 %, mais je ne doute pas que nous pourrons travailler ensemble à la région dès le 22 mars prochain.
Quant au MODEM il est dans un gouffre avec seulement 4.53%.

Ces résultats interrogeront peut-être la liste d’opposition municipale « AVEC » ou se trouvent réunis pour l’instant les exclus du PS non reconduit à la région, les verts qui seront dans la majorité régionale et le MODEM perdu dans les affres de l’inexistence politique ; Les électeurs ont en effet de quoi s’interroger sur l’incohérence ou plutôt l’opportunisme ponctuel de cette liste hétéroclite.

Le populisme de Maxime Gremetz n’a pas non plus trouvé preneur à Creil avec seulement 4,64 % et Lutte Ouvrière perd 6.39 % : Les creillois optent clairement pour un réformisme de gauche pragmatique plutôt que pour une révolution remise à demain. Les 2.98 % de la liste Besancenot ne changent pas la donne.

Enfin le Front National qui avait réalisé 24.61 % en 2004 est aujourd’hui à 18.36 % soit une baisse de 6.25 % dont je me réjouis évidemment localement. Nul doute cependant que la petite entreprise de « Monsieur le Pen et fille » peut remercier Monsieur Besson et son débat glauque sur l’identité nationale pour sa remise en selle qui permet à ce parti xénophobe et raciste de se retrouver en 3ème position avec 15,81 % à la région.

Un dernier mot pour en appeler à tous les démocrates et les républicains, à celles et ceux qui restent quoiqu’il arrive attaché à la liberté et à la démocratie, à celle et ceux qui sont attachés à notre mode de vie creillois multiculturel et intergénérationnel.

Le sarkosisme et l’extrême droite se nourrissent des abstentions.
Ne les laissez pas en profiter et allez voter le 21 mars prochain pour la liste de rassemblement de la gauche de Claude Gewerc !