Inscription à la newsletter

Claude Gewerc : Améliorer le quotidien, préparer l’avenir

Mardi 2 Février 2010


Claude Gewerc : Améliorer le quotidien, préparer l’avenir
La Picardie est aujourd’hui à la croisée des chemins. Elle vit une situation économique et sociale très difficile, aggravée par la crise. Mais elle a de vrais atouts pour mieux vivre et se développer autrement :

un patrimoine naturel et architectural remarquable
une agriculture puissante et diversifiée
un vrai savoir-faire industriel
une situation géographique privilégiée

et surtout, je l’ai constaté tous les jours pendant 6 ans, des femmes et des hommes engagés et pleins de talent.

Picardes et Picards ont montré leur attachement à leur région quand la Commission Balladur a menacé son existence. Le projet du Grand Paris continue à faire peser cette menace. Nous devons rester mobilisés pour résister à ces tentatives de démantèlement.

Depuis 2004, avec mon équipe, et avec les Picards, nous nous sommes mobilisés à la fois pour répondre aux difficultés et valoriser nos atouts. Les premiers résultats sont là. Ils concernent la vie quotidienne des Picards pour la formation, les déplacements et le mieux vivre ensemble. Ils témoignent de l’ambition que nous avons su redonner à la Picardie qui retrouve toute sa place parmi les régions d’Europe.

Aujourd’hui, la gauche peut être fière de son bilan en Picardie. Notre région est exemplaire dans de nombreux domaines du développement durable, créateurs d’emploi : chimie verte, énergies renouvelables, transport propre et sûr…

Afin de poursuivre l’action engagée, j’ai souhaité réunir très largement la gauche autour de moi. Socialistes, communistes du MUP, progressistes d’IDG, radicaux de gauche et membres du MRC sont rassemblés sur nos listes. J’ai le plaisir de me représenter avec la plupart de mes vice-présidents mais aussi avec de nouveaux candidates et candidats engagés dans la vie citoyenne et associative.

C’est dans l’union que la gauche peut résister à la volonté de la droite de concentrer tous les pouvoirs. C’est unie qu’elle peut lutter contre la remise en cause des acquis sociaux.

Je souhaite que cette campagne nous permette avant tout de débattre du quotidien des Picards et de l’avenir de notre région. Loin des polémiques stériles, nous souhaitons donner un nouvel élan à notre projet pour la Picardie. Comme nous l’avons fait pendant 6 ans, nous irons à la rencontre des Picardes et des Picards pour confronter idées et propositions.