Inscription à la newsletter

A Creil, on ne vous a pas attendu Monsieur Blanquer ...

Vendredi 12 Avril 2019


En effet, on nous annonce des mesures censées entrer dans le cadre de la lutte contre la pauvreté, par le biais de la cantine à 1 euro et du petit déjeuner. Vite, vite mettre le tout en place en accompagnant le projet de loi sobrement intitulé « Ecole de la confiance » alors qu’il s’agit ni plus ni moins de « défiance »…

Mais passons… Nous en reparlerons dans un prochain article, car il y’a bien des choses à dire concernant celui-ci…

Revenons-en donc aux mesures phares mises en avant partout dans les annonces gouvernementales… La cantine à 1 euro, on ne vous a pas attendu Monsieur Blanquer, cela existe déjà et ce depuis plusieurs année à Creil, une tarification sociale avec un système qui est celui du taux d’effort et qui permet des tarifs allant de 1,53 euros à 4,63 euros pour les Creillois.
Quant au petit déjeuner supprimé il y’a plusieurs années afin de lutter contre l’obésité (sic), il est à nouveau mis en avant, mais semble-t-il pas pour tout le monde mais pour quelques écoles seulement…
On ne vous a pas attendu non plus inclure le goûter des ALSH dans le tarif toujours au taux d’effort…

On ne vous pas attendu non plus pour permettre aux enfants de Creil de partir pour Creil ’Alpes : 602 enfants sont partis en 2019 (classes de neige, séjours d’hiver et d’été organisés avec la direction de l’enfance ou celle des sports) – avec en plus 50 élèves des C4 en juillet… Soit au total 652 enfants…
On n’a pas attendu vos mesurettes inégalitaires puisque injustement réparties, du saupoudrage pour faire oublier que pendant que vous dites combattre la pauvreté, celle-ci progresse sans cesse et à bond de géant…

Baisse des subventions aux associations, aux collectivités locales et territoriales, baisse des APL et contre coût appliqué aux logements sociaux, déjà en grande difficulté… Baisse des subventions et ce, de façon drastique à l’hébergement d’urgence, hausse des tarifs du carburants, du gaz, de l’électricité… Des familles entières vivent et meurent dans la rue, 566 SDF morts en 2018… Bref, il y’aurait tellement à dire…

Alors oui, à un vrai plan de lutte contre la pauvreté, oui à une vraie politique sociale (chimérique de la part d’un gouvernement libéraliste), mais de grâce éviter ce saupoudrage de poudre de perlimpinpin (mot cher à notre Président) car pour les villes qui comme Creil luttent contre la paupérisation de la population et qui tentent de maintenir une vraie politique sociale, c’est juste un affront…