Inscription à la newsletter

4,6 millions de chômeurs!

Jeudi 11 Novembre 2010


En septembre, pour le deuxième mois consécutif, les chiffres du chômage officiel sont dans le rouge. De son côté, le chômage caché poursuit sa progression ininterrompue, elle, depuis la crise. Au final, ce sont 4,6 millions de personnes qui sont maintenus hors d'un emploi plein et entier.
4,6 millions de chômeurs!

«Aujourd'hui, on est à 9,3%. Il faut qu'on continue à améliorer ce chiffre-là. Si on arrive à passer à 9 et puis, peut-être, un petit peu en-dessous, ce serait formidable. » Elle est optimiste Christine Lagarde, qui oublie au passage l’outre-mer qui ajoute 0,7 point au taux officiel. Certes, le boulot de ministre de l’Economie comporte une part de conviction. Mais en proclamant cet objectif de 9% d’ici la fin du quinquennat, la locataire de Bercy place la barre un peu haute.
4,6 millions de chômeurs!

L’effort sera d’autant plus important que, ce mois-ci encore, le chômage s’est accru de 0,2%, soit 4 600 demandeurs d’emplois supplémentaires en catégories A, pour sa part officielle. Avec près de 2,7 millions de personnes, il faut donc que l’économie crée 100 000 emplois en plus de ceux à destination des 50 000 nouveaux entrants sur le marché du travail (150 000 entre 2010 et 2015 selon les derniers calculs de l’Insee) d’ici 20 mois.

Mais comment créer 150 000 emplois nouveaux dans une économie qui croit à un rythme inférieur à 2% ? En 2010, celle-ci ne sera sans doute que de 1,6%, et l’objectif de 2,5% un temps espéré par le gouvernement a été ramené à 2%, ce qui le place encore dans la fourchette haute, les autres publications donnant des chiffres proches de 1,5%.

Voilà pourquoi la banque Natixis estime que le taux de chômage fin 2011 devrait s’approcher des 10 %. Et encore ne parle-t-on ici que des chômeurs officiels. La statistiques officieuse donne, elle, une vision encore plus dégradée. Notre baromètre culmine à 4,6 millions de chômeurs, soit une progression de près de 9% en un an. Celle-ci s’explique par la poussée toujours forte du chômage caché : +1,6% sur un mois, +16,7% sur un an. A ce rythme là, d’ici deux mois, il devrait atteindre les deux millions d’individus.

source:marianne2.fr